Une petite lumière est née

Elle franchit le palier de l’entrée

Qu’il est sombre ce vaste monde

Mais son ombre éclaire les ondes

 

Elle embrase de son regard d’autres illuminés

Se demande si elle doit fuir ou se lier d’amitié

Qu’il est difficile de choisir

Le bon chemin de notre avenir

 

La petite lumière butte, s’écorche, tombe

Le vaste monde n’épargne pas la blanche colombe

Qu’il est dangereux de se livrer

Et de fermer les yeux de l’animosité

 

Elle danse, vacille, et commence à s’éteindre

L’ombre de l’amitié est suspendue

A la croisée des chemins perdus

La petite lumière finira-t-elle par vaincre ?